Dans: Actualités du studio

Finalement, mon site a un premier article. Un peu terrible, mais bon, j’avais besoin de me vider le coeur. Z’êtes pas obligés de lire.

Bon, je sais que c'est un peu étrange.

Il y a deux raisons pour lesquelles vous seriez sur cet article:

  • T'as tout lu sur ce blog et t'es rendu au premier article, c'est à dire, celui-ci;
  • ou parce que vous attendiez l'arrivée de notre site et c'était le seul article disponible.

Dans tous les cas, c'est un endroit gênant pour l'instant.

Je ne pense pas que cet article sera très précieux pour votre temps, parce que les seules raisons que je l'ai écrit sont (a) j'ai besoin de quoi que ce soit qui affiche sur mon site et (b) j'ai besoin de vider mes sentiments. Donc, je vais parler de moi.

Allons-y.

Ce site est un bordel.

Si vous ne le savez pas déjà, ou si vous pensez que toute variation de

“ Eh bien, il semble bien pour moi. ”

alors, qui sait, vous pouvez vous-même devenir un critique de site web à la fin de cet article.

Je vais aussi parler de quelques-unes des bases d'un site web efficace.

Si vous avez un site web vous-même, ou vous en voulez un et vous ne savez pas déjà mon site est terrible, vous pourriez apprendre quelque chose de valable.

Painter with a beret, wondering
Mon héritage québécois doit être pourquoi je juge autant — Image de Moose

Pourquoi mon site est un bordel?

Quand je dis à mes amis et ma famille que je n'aime pas mon site et que je veux le refaire pour une quatrième (cinquième?) fois, généralement leur réponse ressemble à:

“ N'es-tu pas professionelle? Ne sais-tu pas ce que tu fais? ”

La réponse courte est, oui, je suis une professionnelle, et habituellement, je sais ce que je fais.

La longue réponse s'étend sur comment je suis un enfant pas d'colonne.

Le développement de ce site

Avant d'aller sur les raisons derrière mon site web terrible, je vais vous conduire à travers un aperçu rapide de son développement.

La première itération

Au début, je voulais un site Web pour promouvoir mes services de développement Web. Assez simple, non?

J'ai commencé le développement de mon site web peu après Sébastien et moi (et le gouvernement du Québec) avons décidé de notre nom d'entreprise. C'était en avril 2016.

Il était logique de simplement obtenir un thème gratuit juste pour mettre mon site en ligne plus rapidement. C'était le bon moment. J'étais motivée et je voulais tout offrir: conception Web, l'entretien, la sécurité, le marketing, les médias sociaux, name-it.

J'ai donc été voir les thèmes gratuits et je me suis mis au travail.

Évidemment, un thème gratuit ne me permet pas de montrer mon expertise over-the-top.

J'ai d'abord été très bien avec ce thème: je vais montrer mon expertise à travers mes pièces de portfolio, je me suis dit. Je voulais montrer que j'étais artistique et aller au delà du thème, et ainsi sont nées les icônes de style aquarelle.

Cependant, ils ont lentement commencé à m'aggraver. En regardant le site, je pensais "c'est tellement de base. Personne ne prendra au sérieux mes capacités avec ce site merdique."

Je ne pouvais pas repousser le sentiment: avec des thèmes gratuits, je ne pourrai jamais avoir un beau site web. Et la plupart des thèmes payants ont du code terrible et sont difficiles à modifier. J'ai donc décidé de faire mon propre thème.

Grave erreur.

Mon premier thème à partir de rien

À ce stade, je me suis convaincue "Eh bien, si je vais avoir ma propre conception, tant qu'à y être je vais en profiter pour en faire mon thème de base. Je vais rendre ce modèle réutilisable et parfait."

Évidemment, cela ne signifiait que l'ajout d'éléments en dehors du "champs" (out of scope), qui n'étaient pas nécessaires. Mais je voulais le meilleur pour mon entreprise et au diable avec tout le reste.

Du côté du design, je me souviens avoir voulu quelque chose qui rappelle l'Espace, parce que le Studio Éclat Solaire était un nom inspiré par celui-ci. Il n'est pas logique pour une entreprise de services web d'avoir un accent sur des éléments ésotériques -- ça fait plus de sens pour un site web axé sur les jeux vidéos -- mais la logique n'avait pas d'importance pour moi. Je voulais un design éblouissant alors j'ai ouvert Photoshop et j'ai commencé à travailler.

Honnêtement, ne me laissez pas seule sans surveillance avec Photoshop.

C'était une conception passable. Cela semblait assez agréable pour la vente de services web. J'ai même appris à faire de l'animation SVG afin que les lignes dans les boutons se dessinent progressivement et ils avaient l'air génial.

Mais je n'ai jamais eu à coder une partie de celui-ci, en dehors des boutons cool (que j'ai perdu, donc je ne peux pas les montrer ici et je suis trop paresseuse pour les refaire).

Bref, j'ai passé quelques mois occupée. Je concentrais mon énergie sur les trucs de mon client, de sorte que mon site n'obtenait aucune traction, et Dieu sait que je n'irai pas embaucher quiconque pour faire ce site à ma place. Je devais le faire moi-même. Je ne pouvais que me faire confiance pour faire le thème parfait. N'importe qui d'autre ferait quelque chose que je devrais arranger par la suite.

Évidemment, je n'avais pas réalisé que c'était une terrible idée et absolument pas nécessaire. J'aurais dû embaucher quelqu'un pour construire ça. Avoir eu la sagesse de faire ça, je ne serais pas ici à me plaindre.

Mais noooon, mon cerveau égocentrique devait tout faire lui-même.

Et, soudainement, nous étions en janvier 2017.

Le compte à rebours du lancement de mon site Web a été fixé pour septembre 2016. Parce que ce jour était passé, il comptait à l'endroit. Le code qui comptait vers le bas avait juste continuer, mais vers le haut.

A count-down going up
Oh non

Pendant ce temps, au lieu de travailler sur mon site web, j'ai fait mon nouveau logo! Jusque-là, j'utilisais Berkshire Swash, une police gratuite pour une utilisation commerciale, et notre nom de société en minuscules comme logo. Je pensais qu'il était temps pour quelque chose qui définirait notre marque.

Flaredust Studio current logo as of 2018
C'est un bô logo, quand même. Mais je suis p-e biaisée.

Quel est le meilleur pour notre style dans l'espace qu'une salamandre?

De toute évidence, un lézard était le meilleur animal à choisir pour représenter nos services de conception web. /s

Bon, en réalité, je voulais quelque chose pour la marque de nos jeux, pas nos services web. Néanmoins, le logo a lancé mon site web vers une autre refonte, parce que maintenant nos couleurs n'étaient plus jaune et orange, mais violacé-rouge et bleu profond.

Ainsi s'ensuivit quelques séries de redesign.

Drosselmeyer from Princess Tutu
Drosselmeyer, Princess Tutu — 2002

Homura's final sigil, from Puella Magi Madoka Magica Movie Rebellion
Homura's sigil, PMMM Movie Rebellion — 2013

Ceux-ci étaient déjà plus beau, et il était temps de faire le site.

J'y ai travaillé de façon intermittente. Plusieurs mois plus tard, j'ai fait toute la mise en page en  CSS. J'ai juste eu à faire quelques touches de finition et de la version mobile, et tout était prêt.

Cependant, ces «finition» ont fini par prendre une éternité.

Je ne voulais pas juste quelque chose pour mettre du texte dans, promouvoir, et l'appeler un jour. Je voulais un constructeur de pages, avec toutes les mises en page de fantaisie possibles. Je voulais aussi toutes les dernières technologies.

À ce stade, Sébastien me suppliait de laissé faire et terminer le tout. « On a juste besoin d'un site, » a-t-il plaidé. « Ça prend trop de temps, c'est inutile, laisse-le faire. »

« Écoute, » j'ai continué de lui dire, essayant de rationaliser mon comportement destructeur. « J'ai déjà réussi à faire un page builder en une semaine avant. En fait, j'ai l'habitude de faire un énorme site web en deux à trois semaines. Je sais que je peux le refaire! Et faire ainsi n'avait définitivement pas tué mon âme, dans le temps. De plus, j'ai encore le code écrit, quelque part...»

Il n'y avait rien qu'il puisse argumenter pour me faire changer d'avis. Il a finalement abandonné et s'est concentré sur son côté de nos projets (auxquels, en mai 2018, je n'ai pas encore eu l'occasion de toucher).

Mais la tâche était trop intimidante pour mon propre site web. J'ai étouffé, encore et encore, incapable d'invoquer une once de volonté pour faire ce que je voulais. Les mois passaient, et le site a commencé à ramasser la poussière, encore une fois.

Notre premier thème payant

En octobre 2017, j'ai commencé à prêter l'attention évènements du Vendredi fou d'Evento.

Au début, je voulais des outils, comme des plugins. J'ai délibérément évité les thèmes payants.

Ensuite j'ai reçu gifle dans le visage de l'au-delà.

Un de mes amis luttait avec ses projets personnels. Étant une amante de projets personnels moi-même, j'ai décidé de lui acheter une copie de Just Fucking Ship, par Amy Hoy (Stacking the Bricks).

Personnellement, je l'ai acheté pour moi quand je travaillais encore à temps plein en 2015, et je l'ai adoré. Je savais qu'il pourrait s'en servir. En plus, j'ai profité de l'occasion pour acheter tous les autres trucs que Amy et Alex ont ajoutés pour leur solde du vendredi fou de 2017.

Ce faisant, je suis allé lire le e-Book à nouveau, en pensant à mes projets de jeux qui n'ont pas été touchés. Ça ne me ferait pas de mal de remettre mes affaires en ordre, non?

Finalement, ça m'a fait du mal. Drette dans les émotions.

Le livre dit littéralement:

“Don’t fall prey to NIH (Not Invented Here) syndrome.”

(Ne tombe pas victime au syndrome « N'a pas été fait ici »)

Ce qui était exactement ce que je faisais pendant tout ce temps.

Cela m'a amené à magasiner pour un thème payant. Je me suis dit: « fuck it, j'ai juste besoin d'un fichu site web à ce point. »

Le site Web actuel que vous naviguez à partir de (à partir de mai 2018) a été fait en utilisant le thème payé que nous avons choisi, Albedo (lien affilié, parce que merci).

La motivation de juste finir le site était agréable pour un moment... quand j'ai finalement eu mon nouveau thème et j'ai mis en place mes pages, j'ai jeter un coup d’œil à celui-ci et mon cerveau pensé  je pourrais corriger ce design. J'ai juste besoin qu'il soit un peu plus ~dans l'espace~ »

Ainsi a suivi un travail de boucherie de 50 heures.

Notre premier sous-thème d'un thème payant

Pour éditer un thème payant sans toucher aucun de ses dossiers ou son code, vous devez faire un thème-enfant, ou sous-thème.

Il s'agissait d'un effort contre-productif parce que je déteste faire des modifications à n'importe quel thème, et encore moins ceux payants.

Je pense toujours qu'ils sont trop compliqués. Je jugeais le thème que j'ai acheté tout en essayant de le poignardé pour le rendre à mon image. C'était une expérience désagréable, mais je l'ai fait quand même.

J'ai transformer essentiellement un générateur de page pour sites d'affaires de base en un monstrueux site de société de jeux. Sérieusement, il suffit de regarder la démo et de le comparer à ce site. C'est littéralement le jour et la nuit.

De toute façon, à mi-chemin, j'ai réalisé:

Je n'avais pas besoin de ça.

Le regret du coût irrécupérable m'a frappé droit dans les tripes, ce qui à son tour m'a donné assez de force pour terminer le travail. Je ne pouvais pas m'arrêter, maintenant que j'étais si près d'avoir fini. Sans parler des argumentations autour du site web qui perduraient entre Sébastien et moi.

Enfin venu Avril 2016, et tout était terminé. Tout ce dont j'avais besoin maintenant était un peu de contenu. D'où cet article de blog!

Notre premier Client de l'Enfer

Ce projet m'a rendue malade. Et à la fin, j'ai réalisé quelque chose:

Je faisais exactement ce que je redoutais de mes clients et patrons.

Je suis devenu mon propre Client de l'Enfer.

  • J'avais ma tête prise sur une idée et ne changeait pas mes attentes;
  • Je pensais que je savais mieux que tout le monde;
  • Je voulais quelque chose de joli, même si la plupart des choses étaient inutile;
  • Je n'étais même pas concentrée sur rendre ce site efficace;
  • Mon site Web a été axé uniquement sur moi-même, pas mes clients/utilisateurs;
  • et, pire de tous, je n'avais pas de marketing ni de présence en ligne, qui est importante à faire avant d'avoir son site web.

Oh non.

Comment pouvais-je, une développeure web, qui connaît bien sa matière, qui a répétitivement dit à mes clients comment être plus efficace et droit au but encore et encore, comment pouvais-je finir par être aussi déconnectée?

Quelque chose a dû mal tourner. Mais quoi?

Ma relation avec le développement web

Je pense qu'il est important que je souligne ma relation avec ce type de travail.

J'aime le développement web. Je l'ai toujours aimé. Dès mes 10 ans, j'avais commencer des projets de jeux d'élevages avec quelques amis, parce que je n'aimais pas la direction Neopet avait.

Je visais la domination mondiale.

Bien sûr, ayant 10 ans, ça n'avait pas marché. Mais j'ai appris en essayant, et je m'amusais.

Je pense qu'il est important de comprendre mon point de vue de ce travail lorsque je sortais fraichement du CÉGEP, embauchée comme développeure à temps plein.

Quand je travaillais pour des studios web, j'ai eu beaucoup de difficulter de faire valoriser mon opinion. Je n'ai pas su dire non à ce que mes supérieurs voulaient mais que je savais était terrible. C'est arrivé au moins une fois par jour. Il arrive encore aujourd'hui dans mon emploi à temps partiel actuel, lorsque j'essaie de faire un point et de discuter, je ressens la pression de capituler et de faire ce qui est demandé sans broncher.

Je n'avais pas de respect pour moi et je ne me souciais pas assez des projets pour en parler tout fort. Il était juste plus facile de faire ce qu'on me demandeais.

Souvent, c'était comme pédaler dans le vide, dans du beurre: ce sont des efforts gaspillés et j'en ressens les conséquences directs vis-à-vis ma passion, le web. J'ai commencé à détester ce que je faisais. J'ai passé du status de l'enfant hyper motivée qui arrivait une heure d'avance, ayant hâte de travailler,  à l'adulte décalissée qui n'arrive plus à se lever pour se rendre au boulot.

De plus, j'avais l'habitude de travailler dans le studio pendant la semaine, puis travaillé pendant les week-ends à un emploi temps-partiel sur un autre site, en plus d'avoir des clients sur le côté que je faisais pendant les soirées en tant que pigiste.

Je mangeais du développement web pour déjeuner. Faire des sites web était ma passion, ma vie. Ça l'est encore, mais maintenant c'est plus une passion cachée. Une passion fatiguée.

Aujourd'hui, je suis seulement vraiment heureuse lorsque je critique les sites web, car ça me libère de toutes les petites choses dont j'avais besoin de dire avant, mais que je ne pouvais pas me permettre de faire.

L'industrie du développement web m'a brûlé, mais ce n'était pas le développement lui-même qui était mauvais.

C'était ma propre inaction, mon propre manque de colonne, qui m'a conduit là où je suis maintenant.

Je ne peux toujours pas me mettre à faire de nouveaux sites Web, à ce jour. Si j'accepte de nouveaux projets, je sais que je vais finir par me heurter à mes clients et avec moi-même.

Le plus gros problème, c'est que je ne sais pas comment faire sans crier. Je m'énerve tellement vite.

Peut-être que je devrais me marquer comme l'expert dur-à-cuire que tout le monde veut malgré l'attitude de merde, comme Gordon Ramsay. Cependant, je n'ai certainement pas envie d'aspirer à cette marque si elle ne sert qu'à excuser mon abus verbal. Gordon Ramsay ne serait pas fier de moi.

Les vrais coupables derrière les mauvaises décisions

Quoi qu'il en soit, en évitant d'affirmer mon opinion, ça a endommager beaucoup de projets sur lesquels j'ai travaillé: j'ai encouragé l'ego artistique; j'ai ignoré les demandes en dehors de la portée des projets; j'ai gaspillé beaucoup de temps à faire des choses inutiles, qui ont ensuite contribuer à la perte du focus du projet en cours de route. Je ne suis pas fière de la plupart des sites sur lesquels j'ai travaillé à ce jour, même si mes clients sont (encore) satisfaits eux-mêmes. Je sais qu'ils auraient pu être plus simples, meilleurs pour moins de temps et de coûts, et plus efficaces en général.

Si vous êtes un développeur web sur votre temps et avez travaillé pour des clients dans n'importe quel aspect créatif, vous pouvez reconnaître certains de ces fléaux.

Je vais les énumérer et expliquer comment je me suis auto-sabotée, malgré mon meilleur jugement.

L'Ego Artistique

Je définis l'ego artistique comme suit: l'ego de l'artiste (déjà chargé, lol) est confondus dans son art; l'art doit alors représenter ou attester à son créateur (c'est à dire, le client). Il ne suffit pas d'être simplement être agréable aux autres: il doit plaire le créateur lui-même, dans une mesure gratifiante (cela peut être positif ou négatif).

Normalement, je défenderais que l'ego artistique est très bien. Si vous êtes un peintre ou un sculpteur, avoir un égo massif ne fait pas mal ce que vous faites si vous êtes en mesure de compléter votre travail (attention au perfectionisme). Un artiste qui se comprend peut avoir un ego fort qui se reflète dans son art, et parfois c'est ce qui rend l'art intéressant. Après tout, c'est de l'art.

Cependant, j'ai appris à la dure qu'il peut être dommageable si vous laissez l'ego artistique toucher quoi que ce soit relier à votre entreprise: vous ne vous servez pas vous-même, après tout. Vous avez des clients. À moins que votre entreprise est tout à fait littéralement sur vous (artistes, célébrités, etc.), votre site Web ne devrait vraiment pas être à propos de vous.

Au final, votre site devrait avoir un sens et un but pour vos clients idéaux, livrés aussi vite que possible. L'ego artistique le manipule toujours vers vous-même plutôt que vers vos clients.

Dans mon cas, mon ego était dans le spotlight. L'ensemble du processus de conception le garantissais. Et au fond, je savais que c'était inutile, que c'était une distraction, mais je voulais mon site à mon image quand même.

Demandes excessives

Les demandes excessives, ou Scope-creeping en anglais, est un terme mieux connu dans les cercles de gestion de projet: cela signifie qu'un client (ou un développeur) veut ajouter des éléments à un projet qui sont techniquement en dehors de la portée, mais sont à risque de se glisser sans approbation ou extensions de temps.

La confusion est en partie due aux éléments considérés comme étant inclus, en dépit de ne pas être mentionné dans les contrats, ou il est si étroitement lié à un autre élément (bien que toujours facultatif) que les développeurs/clients/gestionnaires diront « faisons le de toute façon ». De ce fait, le projet est dû de prendre plus de temps que ce qui a été estimé.

Les sites web, avec leur quantité presque infinie de dispositifs et possibilités, sont une cible pour ce genre de demandes, particulièrement si vous laissez votre ego prendre le dessus. Il ya tellement de choses que vous pouvez faire avec votre site Web, ce n'en est même plus drôle.

Dans mon cas... disons simplement, chaque fois que j'ai vu quelque chose de nouveau, j'ai lui trouvais une utilisation pour mon propre site Web. À chaque fois.

Manque de focus

Heureusement, la meilleure façon d'éviter ces deux choses est de planifier votre site Web et avoir une idée claire du stricte-minimum.

C'est assez simple, non?

Bien sûr, *moi*, je n'ai pas fait cela pour mon propre site Web. Je pensais « Hey, je suis une développeure web! Je peux tout faire ! ✨ Je sais ce que je veux: un joli site qui montre mes talents impressionnants, mais aussi mes jeux vidéo, et mon art, et mes diatribes, et mon chat, et-- »

Vous pouvez facilement imaginer comment mon ego a été confondus dans mon site. Pendant ce temps, je me suis étirée à tout faire, ça paraît. J'essaie toujours d'en faire trop à la fois.

Évidemment, mon site d'entreprise ne pouvait pas être toutes ces choses; j'aurais besoin d'un site web personnel à la place, et ces sites ne font généralement pas d'argent, sauf si vous êtes assez populaire déjà.

Cependant, ce qui est important à comprendre est que même juste deux de ces choses que je voulais pour mon entreprise serait trop: comment peut-on focuser sur des services (dans mon cas, le développement web pour les petites entreprises et freelance) et promouvoir des produits (jeux vidéo pour les nerds) si ils ont les deux des publics qui sont fondamentalement différents? C'est très difficile, et trop d'effort pour le résultat final quand on peut juste... faire deux sites différents.

Pendant que j'écris cet article, mon site essaie encore de servir à la fois les clients de développement web et le développement de jeux vidéo. La façon dont je le vois, il ya un lien entre les nerds intéressés par le développement de jeux vidéo et les pigistes ou les propriétaires de petites entreprises à la recherche d'avoir un site Web: ils essaient tous les deux de faire quelque chose de différent en ligne et (peut-être) se soutenir avec celui-ci.

Mais même ça n'est pas très défini. Mon site a vraiment du mal à marcher sur cette ligne. Je ne cesse de changer entre l'un et l'autre, en espérant que tout le monde se soit touchés par mes messages.

La base même de mon entreprise, flaredust studio, en est une fragile; la partie de développement web ne sont restés que parce que paie les factures, mais vraiment notre passion est le développement de jeux vidéos. Ce dernier est évident: toute l'image de marque le démontre. Pourquoi ne pourrais-je pas que me concentrer là-dessus, alors?

Parfois, je me sens comme si le site était un serpent avec une tête de chaque côté qui essaie d'aller d'un côté et de l'autre. Pas très efficace.

Si j'étais sérieuse au sujet de mes jeux vidéo, la première chose que je dois faire pour aider ce site confus serait de me débarasser de la partie web dev dans son ensemble et se concentrer sur les jeux vidéo.

Je suis incapable de me forcer à faire ça. Pourquoi? Est-ce parce que j'ai encore besoin de montrer que je suis ouverte pour faire du développement? Nous n'en avons pas fait dans l'année entière, comme je l'ai mentionner à tous mes clients d'ailleurs. Alors, pourquoi devrais-je garder la partie de développement we quand il fait mal notre focus, et ce n'est même pas notre priorité?

Comment fixer ce site web

Trouver les besoins sous-jacents

J'ai remarqué un motif, un pattern, où les gens qui sont enclins à déborder des demandes d'un contrat, de l'ego artistique et du manque de focus tous savent ce qu'ils veulent.

Il est assez facile de savoir ce qu'on veut. Ou sinon, tu sais au moins ce que tu ne veux pas. Parfois, vous voyez quelque chose que vos concurrents font ou votre entreprise préférée faire et vous le voulez. Vouloir est simple et facile!

Mais vouloir peut aussi être juste décoratif et pas si important.

Il est important de savoir ce dont vous avez vraiment besoin. Et pas seulement besoin comme dans les besoins d'un site web comme une page d'accueil, de contact, etc, mais les besoins réels de votre personne. Pourquoi êtes-vous même en affaires pour commencer? Est-ce juste pour l'argent, ou avez-vous une sorte de mission derrière elle? Si c'est le cas, vous devez trouver cette mission, la chose que vous ne pouvez pas retirer de ce que vous faites. Qu'est-ce qui vous motive dans vos tâches quotidiennes.

Pour moi, c'est vraiment simple: si nous regardons comment je passe mon temps, au moins deux tiers de mes interactions avec les gens est de les aider à faire de l'argent en ligne. La moitié de ce que j'ai lu en ligne sont des moyens de le faire. Tout le monde est différent et je sais que l'Internet est un excellent moyen de s'adapter à tout. C'est super.

Et tout en faisant et en marketing des jeux vidéo peut faire de l'argent pour moi personnellement, l'écriture à ce sujet peut aider d'autres à créer des jeux vidéo aussi à faire de l'argent pour eux-mêmes – et ce que je veux vraiment, c'est d'aider les créateurs et les enseignants, quel que soit leur truc, de faire de même. Pas seulement ceux qui font des jeux vidéo.

Et je sais beaucoup de choses sur les sites web. Je sais que je peux amener les gens à comprendre ce dont ils ont besoin pour vraiment réussir et faire quelque chose de valable. Pour faire quelque chose d'important.

C'est pourquoi le développement web reste. C'est une raison fragile, et je ne peux pas être en mesure de tout honorer, mais j'ai essayé pendant des mois sur la fin de l'enlever et je ne pouvais pas me forcer à le faire.

Et, honnêtement, je devrais probablement faire une autre entreprise pour la composante du web. Je pense. Pour l'instant, nous allons voir si je peux faire tout ça d'abord, mais je peux clairement voir qu'il blesse le focus de nos projets et cela me dérange déjà. J'ai juste besoin de réfléchir sur l'exécution un peu plus.

Que pouvez-vous faire pour votre propre site web?

Découvrez les exigences minimales pour votre entreprise en ligne

Je recommande toujours aux gens de commencer petit lors de la configuration de votre entreprise en ligne. Commencez par la première chose: comment allez-vous atteindre les gens en ligne? Dans les cercles développeur (agile, w/e), nous appelons cela avoir un MVP (minimum viable product, produit minimum viable). Donc, trouvez votre propre MVP qui fonctionne pour votre entreprise.

Ça n'a même pas besoin d'être un site: vous n'avez pas réellement besoin d'un site web. Oui, je sais, je viens de faire une dissertation sur mon site, mais vraiment, je n'en avais même pas besoin. J'en voulais juste un, parce que je suis un dev web et il se trouve que j'ai un ego massif.

J'aurais pu être active sur les médias sociaux et les groupes en-ligne et les forums sur les jeux que nous faisons pour obtenir l'exposition dont nous avions besoin. On aurait pu créer du contenu (au compte-goutte, drip-feed) pourTwitter, commencer les discussions sur Facebook, et de vanter sur YouTube. Nous avions décider de ne rien faire de tout cela sous le prétexte que nous n'avions pas un site web. Mais le besoin d'un site web est une illusion, une façade, une excuse.

Nous n'avions jamais eu besoin d'un site Web pour simplement atteindre les gens et faire savoir au monde que nous développions des jeux vidéo.

Si ce que vous avez besoin est d'atteindre les gens avec vos services ou produits, tout ce que vous avez besoin est une présence. Bien sûr, un site web fait cela, mais Facebook est dix fois plus efficace et plus facile qu'un site. Les sites sont isolés, vous avez encore besoin de les commercialiser. Ils ont besoin d'une planification sérieuse et d'un entretien continu. Un site web non planifié va prendre de force les ressources d'une entreprise qui n'est pas prêt pour lui. Il est a risque de devenir un poids mort et peut même ajouter un risque pour votre entreprise, si il n'est pas manipulé avec soin.

Les vraies questions du projet web de votre entreprise devraient être:

Pour qui est votre entreprise? Oui, vous êtes la personne ou l'entreprise qui le dirige et, oui, les gens doivent vous connaître. Mais en dehors de la page "à propos de nous", vous ne devriez pas vous concentrer sur vous-même. Sauf si vous êtes un artiste ou une célébrité, mais même alors, votre auditoire est là pour quelque chose. Donnez-leur ça. Concentrez-vous là-dessus.

Quels sont vos besoins sous-jacents derrière votre entreprise? Il est important d'isoler l'élément qui nous fait aller au travail tous les jours. Ils ne sont pas toujours inspirant et évidents; c'est bien d'avoir besoin d'argent, pour l'intérêt de la survie. Mais, si vous avez l'énergie de le faire,  essayer de trouver une autre motivation – un besoin intrinsèque de faire ou d'aider quelqu'un, votre clientèle cible, peut augmenter le focus de votre site, qui va par la suite connecter directement avec vos clietns.

Concentrez-vous sur ces deux choses.

Peu importe si vous vendez des services ou des produits, vous le faites pour votre public et vos clients idéaux. L'accent devrait être mis sur vos clients, alors ce que vous choisissez de faire devrait être motivé par ce besoin sous-jacent qui vous pousse à créer votre entreprise en premier lieu.

Quoi que vous choisissiez de faire – un site Web, un groupe Facebook, un blog Tumblr – vous le faites pour une raison. Si cette raison est simplement en utilisant vos compétences pour faire un peu d'argent ou de votre vie passion à venir à la vie, vous êtes quand-même en train de le faire pour quelqu'un d'autre que vous-même.

Sauf si vous ne l'êtes pas. À ce moment, vous pouvez simplement utiliser votre temps et argent dans un site personnel et crier dans le vide. Je le fais aussi, donc je ne juge pas.

Une note sur l'hypocrisie

Jusqu'à présent, j'ai toujours dit une chose et fait l'autre.

Je montre mon site terrible et je dis comment faire mieux, et pourtant, je garde mon site terrible.

En plus, je n'ai même pas de présence sur le web, pendant que j'aide les gens de à faire la leur.

Pendant des années, les gens ont fait confiance à mon expertise pour faire leurs sites, alors que je n'avais même pas un.

Et enfin, j'ai presque toujours plié mes valeurs quand je voulais faire mieux, qui conduisait à des résultats peu satisfaisant, annoncés comme "corrects".

Je me fais chier. Je suis une hypocrite.

Mais, malgré tout cela, j'ai compris un important détail en travaillant avec moi-même en tant que client.

Oui, j'ai fait du mal à mon entreprise en retardant d'avoir une présence en ligne et de vouloir tant de choses sur mon site. Mais je ne savais pas comment me débrouiller. En fait, je vais aller jusqu'à dire que je n'ai jamais su gérer n'importe quel clients que j'ai eu dans le passé.

Je ne comprenais pas ce qui se passait vraiment dans leur tête et donc ce qu'ils avaient besoin que je fasse pour eux, pour vraiment aider leur projet.

Je ne comprenais pas que j'avais besoin de gérer les attentes, dès le début. Avant tout, avant même d'être embauchée, j'avais besoin d'avoir les attentes de base claires et fortes.

Bien sûr, je ne pouvais pas avoir le site le plus parfait avec tous les derniers technologies. Si quelqu'un d'autre serait allé à moi et me demande la même chose que j'ai fait pour moi-même, je trouverais ça très drôle (bien que je ne rirais pas dans leur visage, honnêtement, je devrais. C'est le temps de canaliser mon Gorden Ramsay intérieur.)

Dès le départ, j'aurais dû m'asseoir et faire une liste de mes principaux public cibles et de mes besoins sous-jacents derrière mon entreprise. J'aurais dû écrire tous mes "désirs" et correspondre à ce qui était important en fonction des besoins sous-jacents, puis prioriser. Tout ce qui ne serait pas prioritaire pour mon auditoire serait fait à une date ultérieure, afin que je puisse être axé sur l'expédition de ce site/projet plus tôt. Ça aurait été plus efficace.

Aucun bordel autorisé.

Dans les studio web dans lesquels j'ai travaillé, j'ai toujours été en colère contre les choses pointilleuses et inutiles. Je savais qu'ils distrayaient de l'important travail que l'entreprise essayait de faire à travers leurs projets, et ça m'a irrité d'avoir à les faire de toute façon. Il ne suffisait que de m'exprimer afin de briser la boucle, et aujourd'hui je le réalise: je contribuais entièrement au problème.

Une sorte de conclusion?

En bref, votre entreprise en-ligne devrait être au service de votre auditoire, pas vous, et il devrait d'abord être le strict minimum. Tout le reste risque un désordre probable, car votre présence en ligne ne sera pas aussi concentrée qu'elle peut l'être.

Cet article est un peu un mélange entre une dissertation et du chialage, et peut-être a quelque chose d'utile pour quelqu'un quelque part. C'est aussi un bordel, qui est en thème avec le site lui-même, alors c'est bien.

Je souhaiterais avoir eu su ce que je sais aujourd'hui sur les retours sur l'investissement (ROI, return on investment) il ya 5 ans, et d'avoir eu une colonne vertébrale pour valoriser mes opinions par les gens qui m'ont embauchée alors.

Bien sûr, certains de mes anciens clients ne se soucient pas aujourd'hui et sont satisfaits de leur site web. Bien que je suis certaine que bien des sites ont ajouté des contraintes sournoises dans leurs entreprises, sans vraiment fournir beaucoup d'aide en retour. Certains de ces sites sont aujourd'hui des poids lourds pour l'entreprise, ayant l'air efficace et peut-être même travaille comme prévu, mais les résultats sont quand même les mêmes: le site vole des ressources. Ils sont juste assis-là, dans le vide, ajoutant de la gestion et du temps de formation qui mène pratiquement nulle part.

Je ne pense pas que je peux gérer des projets mieux que ce que j'ai fait alors, et c'est surtout pourquoi je ne prends pas encore de nouveau clients pour des sites web aujourd'hui. Je ne peux pas le faire encore, j'ai besoin d'un plan pour aborder les attentes d'une manière qui ne fait pas trop mal aux egos, et de préférence sans aucun hurlement, puisque je ne peux pas canaliser Gordon Ramsay assez fiablement pour le moment.

Pour l'instant, c'est bon. C'est seulement un peu mieux que de n'avoir aucun site web, mais seulement parce que nous n'avons plus une page "en construction" qui compte vers le haut.


Karine Frenette-Gaudreault
I love web development in all its forms. Talk WordPress to me.

Once in a blue moon, I’m also a digital artist and coding other things that are not websites, like games, sometimes. Learn more about me